Un réseau de services s’occupe de l’itinérance chez les jeunes dans le comté d’Elgin

L’itinérance, dit-on, est un problème des grandes villes. Mais, la triste réalité est que l’itinérance existe partout, même à St. Thomas et dans le comté d’Elgin, où, à tout moment, une centaine de jeunes  se retrouvent sans logement permanent. En fait, durant l’hiver 2011-2012, presque la moitié des personnes résidant au refuge Inn out of the Cold à St. Thomas étaient des jeunes.

Pour remédier à ce problème, le Community Action Network for Children & Youth Elgin, www.canelgin.org (en anglais seulement), a établi un protocole sur l’itinérance chez les jeunes. En effet, le Youth Homelessness Protocol permet à un certain nombre d’organismes communautaires de coordonner des services afin de trouver des logements pour les jeunes et de minimiser les répercussions de l’itinérance sur leurs vies. Le 211 du Sud-Ouest de l’Ontario est un des organismes participant à cette approche collaborative de services; entre autres, le 211 aide les jeunes itinérants à retourner dans leur famille ou à trouver un logement sécuritaire et abordable.

Le fonctionnement du réseau
En vertu du protocole, les jeunes sans-abri, y compris les itinérants invisibles (p. ex. ceux qui campent chez un copain), peuvent appeler jour et nuit la ligne d’assistance 2-1-1 – un numéro facile à retenir – pour savoir quels services leur sont offerts. Les membres du grand public peuvent aussi utiliser cette ligne pour trouver de l’aide pour un jeune sans-abri.

Si le jeune est en danger immédiat, le 211 le mettra en contact avec un organisme spécialisé en situation de crise. Autrement, le jeune pourra être orienté vers l’Armée du Salut d’où il sera accompagné, si nécessaire, jusqu’à un refuge d’urgence. Les jeunes de moins de 16 ans seront plutôt dirigés vers les Services à l’enfance et à la famille de St. Thomas et du comté d’Elgin.

Une fois le jeune dans un refuge, sa situation sera évaluée. Par la suite, il rencontrera un représentant des clients du YWCA. On essaiera alors de savoir pourquoi le jeune a quitté sa famille et on fera des renvois vers un hébergement temporaire ou vers d’autres ressources. Si le jeune veut retourner dans sa famille, le représentant déterminera les besoins pour d’autres services, comme du counseling individuel, familial ou parental; des rencontres de groupe; de l’éducation parentale ou de la médiation.

L’aiguillage est une partie cruciale de l’initiative car les besoins des jeunes itinérants vont au-delà du soutien au logement. Selon le rapport Responding to Youth Homelessness in St. Thomas & Elgin County de 2012, la plupart des jeunes ont dit qu’avant de devenir itinérants, ils ont fait face, en moyenne, à cinq agents stresseurs, dont les tensions familiales, des troubles de santé mentale ou l’usage de drogues. Le rapport démontre aussi que la majorité des jeunes sans-abri se déscolarisent au secondaire; ils sont plus susceptibles de subir des blessures et ont davantage tendance à développer des maladies; ils sont plus à risque d’être agressés, victimisés et maltraités.

Recent Articles

Le Sommaire : Nouvelles du secteur des services à la personne en Ontario. Numéro 1. Janvier 2021.

Bienvenue à notre nouveau bulletin (celui-ci remplace « Le 211 sur les services sociaux »)! Nous espérons que ces bribes d’inform...

Le Sommaire

Histoires d’appelants 2017 & 2018

Aide pour une femme ayant laissé une relation violente Une femme ayant mis fin récemment à une relation violente se sentait dépass...

Services sociaux et communautaires

OCCASION D’EMPLOI – CONSEILLER OU CONSEILLÈRE, ENGAGEMENT DES INTERVENANTS

DESCRIPTION DE L’ORGANISME 211 est une ligne d’aide à laquelle on peut accéder par téléphone, par clavardage ou par recherche en...

Offres d'emploi